FR
×

Language Selector

English

French

Bilan massique
et économie circulaire

Aujourd’hui, les marques ne cessent de faire l’objet d’une surveillance sur le plan climatique et environnemental de la part des clients, des utilisateurs finaux, des organisations non-gouvernementales (ONG), des investisseurs et autres parties prenantes. Elles définissent donc des objectifs stricts pour inclure du contenu recyclé aux produits.

Comment les marques atteignent-elles donc ces objectifs stricts liés au contenu recyclé et garantissent-elles que des matériaux recyclés sont pris en compte avec précision et en toute transparence ? Les entreprises, les consommateurs et les communautés veulent savoir comment leurs décisions concernant les matériaux recyclés apportent un réel avantage environnemental.

Adopter une approche appelée bilan massique.

Close up of recycled plastic pellets on researcher’s hand.

 

Définition du bilan massique

Le bilan massique désigne un protocole accepté et certifié qui documente et trace un contenu recyclé, par des systèmes de fabrication complexes. Il est utilisé lorsque des matières durables telles que le plastique recyclé sont mélangées à des matières traditionnelles telles que de la matière première.

Chez Eastman, nous utilisons les deux sources pour créer des composants identiques pour les matériaux. Comme ils sont identiques, il est impossible de retrouver les molécules exactes pour les produits finaux. Cependant, nous pouvons enregistrer la quantité de plastique recyclé, utilisée dans la fabrication et l’équilibrer par rapport au contenu recyclé certifié dans les produits finaux.

Fonctionnement du bilan massique :

  1. Les déchets plastiques alimentent les technologies du recyclage moléculaire d’Eastman à la place de la matière première à base de combustible fossile.
  2. Ce plastique est décomposé en éléments constitutifs moléculaires, intégrés aux systèmes de production, ce qui se traduit par une quantité moindre de molécules à acheter ou à fabriquer à partir de combustibles fossiles.
  3. La quantité et l’identité des molécules recyclées sont placées dans un stock, effectuant un suivi précis de la quantité de chaque molécule recyclée. (N’oublions pas que ces molécules sont impossibles à distinguer des composants fabriqués à partir de cette matière première fossile.)
  4. Étant donné qu’Eastman effectue un suivi du nombre exact de molécules nécessaires à la fabrication de chaque nouveau produit Eastman, le nombre approprié de molécules est déduit du stock, lors de la production.
  5. Selon les normes du bilan massique, la société Eastman n’est pas autorisée à vendre une quantité de nouveaux produits supérieure à la quantité de produits créés à partir du recyclage de plastique usagé.
  6. Une plus grande quantité de plastique usagé est intégrée au système pour réapprovisionner le stock.

L’alternative au bilan massique consiste à créer une infrastructure distincte et redondante. La reproduction de nombreux réacteurs, colonnes de purification, réservoirs de stockage, lignes de polymérisation et systèmes d’emballage et de distribution entraînerait un énorme impact environnemental et prendrait des décennies.

International Sustainability and Carbon Certification (ISCC) logo

Effectuer des réclamations de bon sens

Le bilan massique désigne une méthode acceptée et certifiée permettant de mesurer et de tracer des produits entrants et sortants recyclés. En fait, ses principes sont utilisés dans un certain nombre de secteurs, tels que les énergies renouvelables et le secteur du cacao. Dans le recyclage moléculaire, le bilan massique trace, mesure et indique le nombre de matériaux recyclés, utilisés pour fabriquer un produit. Cette méthode agréée par la Certification internationale de la durabilité et du carbone (ISCC), mesure les produits entrants et sortants recyclés et permet aux marques d’indiquer le pourcentage de contenu recyclé affecté aux produits fabriqués.

Le bilan massique constitue un élément certifié tiers à la norme PLUS ISCC, un système international de certification pour des chaînes d’approvisionnement durables, traçables. Nos partenaires utilisent régulièrement les normes ISCC pour garantir une certaine précision dans les matériaux que nous utilisons pour fabriquer nos produits. Cette certification tierce apporte une certaine transparence pour tracer tout contenu recyclé, certifié, par des points essentiels, dans la chaîne de valeur, permettant aux marques d’effectuer des réclamations de bon sens.